loader les envolées

Compagnie Infra

Sophie Mayeux

Créée en 2018, la compagnie Infra porte le projet de Sophie Mayeux. Artiste pluridisciplinaire, elle navigue entre la marionnette et la danse. Sa recherche tient à l’exploration des relations au corps, à l’objet et aux matières, avec une attention particulière portée au mouvement et à la plasticité des formes.

L’infra se trouve en deçà du spectre du visible. La compagnie Infra explore les phénomènes invisibles qui font vibrer la relation d’un corps à la matière. Un espace où les corps s’effacent pour laisser place à l’objet, où les corps travaillent en périphérie pour faire surgir des formes et des regards renouvelés.

En création

Poussière

Création janvier 2023
Théâtre de matière et marionnette
Spectacle jeune et tout public à partir de 9 ans
Mise en scène Sophie Mayeux

Interprété par Coline Ledoux et Tim Hammer
Construction : Ionah Melin
Marionnette : Alma Roccella
Conseil scénographie : Jane Joyet
Dramaturgie : Julie Postel
Lumière et vidéo : Stéphane Bordonaro
Chargé de production : Louis Duruflé
Illustrations : Ombline de Benque

La poussière a envahi l’espace, et l’univers n’est plus que décombres. Mais que reste-t-il de la vie au milieu du chaos ?
Cette pièce marionnettique nous renvoie à la fragilité du monde, mais elle évoque aussi le pouvoir de réincarnation du vivant. À travers une métaphore poétique, Poussière fait résonner en nous l’actualité d’un environnement qui se délite, nos peurs et nos espoirs de le voir se reconstruire.

La vie commence par une naissance, Poussière commence sous l’empire de la destruction : le règne des cendres.
La terre tremble, une épaisse fumée blanche s’élève du sol, explore l’espace et s’immisce en toute chose.
Quel est ce chaos ? cette explosion digne d’une éruption volcanique ou atomique ? Sur cette terre abandonnée, ne demeurent que les ombres, les ectoplasmes des corps disparus. La poussière et la cendre, insaisissables traces du passé, tombent au sol et étouffent peu à peu la terre. Là où la fumée étouffe, là où la poussière se dépose, où il n’existe plus rien, le mystère d’une présence extrêmement vivante persiste. Une créature fragmentée renaît des décombres, telle une résurgence du passé. Face à cet acte de survivance, la vie reprend ses droits. Un abri né des ruines, point de départ pour tout reconstruire.

Coproductions : Le Grand Bleu, Scène Conventionnée d’Intérêt National Art, Enfance et Jeunesse à Lille, L’Usinotopie à Villemur-sur-Tarn, L’Espace Périphérique à Paris, La NEF à Pantin
Avec le soutien de la Drac Hauts-de-France, la Région Hauts-de-France, le Département de l’Oise, Aviama, Bourse Marionnettes et Mobilité, Collectif Jeune Public Hauts-de-France

En tournée

Couveuse

Création 2021
Forme courte pour in situ et lieux dédiés
Spectacle jeune et tout public à partir de 8 ans
Mise en scène et jeu : Sophie Mayeux

Regard extérieur : Gilbert Épron
Chargé de production : Louis Duruflé

Poussière et Couveuse partagent des principes de création conjoints. Si les deux formes sont indépendantes l’une de l’autre et diffèrent par leur dispositif, leur durée et leur trame dramaturgique sont communes. Tout comme l’esthétique et la technique de manipulation à distance empruntées par Sophie Mayeux dans ces deux propositions.

Au son de La jeune fille et la Mort de Schubert, Couveuse est une courte pièce enjouée et mélancolique dans laquelle une marionnette articulée renaît de ses cendres. Comme dans une couveuse, la marionnettiste passe ses mains à travers des trappes pour manipuler la marionnette. Un univers médical est alors déployé tel un soignant accompagnant le développement d’un petit être. Isolée et démembrée, la marionnette parvient à se reconstruire et à retrouver l’intégrité qui lui permet d’accueillir l’être qui lui est cher.

Avec le soutien du Théâtre aux mains nues, Paris

La Métamorphose – Die Verwandlung – Forme longue

Création franco-néerlandaise 2019
Théâtre de matière
Spectacle jeune et tout public à partir de 8 ans
Mise en scène : Sophie Mayeux

Créé en collaboration avec et interprété par : Léo Lequeuche, Simon Caillaud & Hellen Boyko
Plasticienne : Cecilia Borettaz
Création sonore : Kaspar Fohres et Armando Balice
Création lumière : Rob Daanen
Régie lumière : Alix Weugue
Conseils dramaturgiques : Eve Hopkins et Rachel Mateis
Production & diffusion : Suzy Gournay

Le vivant. Quelle(s) forme(s) a-t-il ?
Dans l’éclat doré de la matière, un cosmos.
Un monde imaginaire où les créatures se forment, se meuvent, se transforment.
La Métamorphose – Die Verwandlung – nous emporte dans un univers improbable où le mouvement et la transformation subliment la vie et incarnent une nouvelle esthétique possible.
Ce poème visuel, marionnettique et chorégraphique cherche en nous un autre regard sur l’extrême richesse et la plasticité des formes du vivant.

Dans ce spectacle, la chorégraphe Sophie Mayeux lève des carcans, récuse les canons esthétiques : non, il n’y a pas de corps idéal, de corps parfait, de corps uniforme. Au contraire, le vivant n’est pas figé, il est en perpétuelle transformation et sa beauté réside dans ses mues progressives, dans l’émergence de nouvelles formes de vie. Sophie Mayeux interroge cette nouvelle esthétique possible par la disparition des corps sur scènes et la modulation de la matière. De ce poème chorégraphique émanent des images originales et fascinantes, donnant à voir le processus créateur de la vie. Le mouvement des danseurs en déploie alors les paysages oniriques.

Coproductions : Maison de production De Nieuwe Oost-Arnhem, Dispositif Création en Cours par les Ateliers Médicis, Culture Commune, Scène nationale du bassin minier du Pas-de-Calais
Avec le soutien de la DRAC Hauts-de-France/ L’Institut Français des Pays-Bas/ La Spedidam/ Mission Locale de Lille / CRIJ Hauts-de-France

La Métamorphose – Die Verwandlung – Forme courte

Création 2016
Forme courte pour in situ et lieux dédiés
Spectacle jeune et tout public à partir de 4 ans
Mise en scène : Sophie Mayeux

Créé en collaboration avec et interprété par : Simon Caillaud & Sophie Mayeux (en alternance avec Léo Lequeuche)
Production & diffusion : Suzy Gournay

En parallèle de la forme longue de La Métamorphose – Die verwandlung, Sophie Mayeux développe une courte forme duo pouvant se jouer dans des lieux dédiés et des lieux in-situ tel que des écoles, des musées, des bibliothèques…. Cette version in-situ permet de rencontrer un public large et divers en-dehors des salles de spectacle. Dans ces espaces du quotidien, des formes animées naissent explorant la plasticité des formes du vivant. Deux interprètes donnent vie à des couvertures de survie, parcourant les tumultes et agitations de corps qui muent et se transforment. Sophie Mayeux cherche à détourner l’usage commun de la couverture de survie et à explorer l’ensemble des potentialités données par cette matière qui devient alors un outil merveilleux de libération de nos imaginaires.

Avec le soutien du Vivat, scène conventionnée Théâtre et Danse, Armentières (59), Dansmakers Amsterdam (NL), Het Huis Utrecht (NL), Université ArtEZ Arnhem (NL), Theater aan de Rijn Arnhem (NL), Théâtre la Ruche de l’université d’Artois, La ville de Tournefeuille, Le Théâtre de L’Oiseau-Mouche Roubaix, La Mission Locale de Lille via le dispositif CLAP, CRIJ Hauts-de-France

LesEnvolées_colorisation_BleuVert_Zaoum-to-tube copie

Les Envolées

Bureau d’accompagnement d’artistes

Stéphanie Bonvarlet • Margot Daudin Clavaud • Lucie Ebalard

Siège social & adresse postale
2 bis avenue Becquart
59 130 Lambersart

Bureaux
Le Bazaar, 292 Rue Camille Guérin
59 800 Lille